Les Fraternités et les sororités: « Greek system »

Apres un mois d’observation intense j’ai eu envie d’en savoir plus sur les fraternités et les sororités qui sont très importantes dans la vie des étudiants américains (Bernard de la Villardiere voice). Tout ce que je sais à ce sujet c’est juste ce que j’ai vu à la télé ou dans les séries. La plus connue sur les sororités et les fraternités etait « greek » (tu t’en souviens Salomé?). Pour moi ce sont des filles blondes « cheerleaders » à forte poitrine qui font partie des sororités et les footballeurs super musclés et « populaires » font partie des fraternités… so cliché on est d’accord.

Plus serieusement, je suis fascinée de voir à quel point il est important pour les américains de faire partie d’une communauté. Ils adorent mettre les gens dans des cases. Alors j’ai eu envie de savoir pourquoi c’etait aussi « cool » de faire partie de tout ça, et si ce n’était pas juste un pretexte de plus pour faire la fête, boire et .. 🙂   Mais comme je ne suis pas mauvaise langue et que je ne juge pas sans savoir (lol) j’ai été mener ma petite enquête.

Tout d’abord, une fraternité c’est quoi? saserakoa? cépourkoafair?

Les fraternités et les sororités constituent ce que l’on appelle ici le “Greek system” car ils utilisent des lettres grecques pour leur noms comme « Alpha Kappa Alpha ». Rejoindre une fraternité ou une sororité est un moyen d’enrichir sa vie sociale mais surtout de se créer un réseau composé de “frères” ou “soeurs”. Une fois que vous faites partie d’une « fra » c’est pour la vie et cela même à la fin de votre cursus universitaire. Faire partie de ce genre de réseau peut être utile non seulement pour l’aspect social mais aussi par exemple si un jour vous cherchez un travail et que vous faites partie des « Kappa Sigma Kappa », vous pouvez toujours vous tourner vers un de vos « frères Kappa Sigma Kappa » même si vous n’avez pas été dans la même université. On retrouve les mêmes fraternités dans toutes les universités aux État-Unis et même parfois jusqu’en Europe.

Comment rentre t-on dans une fraternité? 

Chaque fraternité ou sororité à ses propres critères de sélection et ses propres valeurs et pour les intégrer il y a des étapes précises à suivre.

Pendant la période de recrutement, les étudiants sont invités à visiter les différentes fraternités durant les « rush week« . Chaque organisation met en place des événements propres pour attirer les étudiants. Et qui dit événements dit soirées, qui dit soirées dit alcool et ainsi de suite vous m’avez comprise 😉 Cette période est un peu une période « test » pour les nouvelles recrues et c’est donc un véritable enjeu pour les fraternités. Il y a aussi certaines fraternités qui font passer des « entretiens » avec des rituels spéciaux. A la fin de cette période, les étudiants sélectionnés par les fraternités reçoivent des invitations formelles et doivent décider d’y répondre ou non. Une fois la fraternité ou la sororité choisie vient l’étape du « Pledging« . C’est le moment d’en apprendre plus sur l’histoire de sa maison et sur ses membres.

Les Fraternités & Sororités de Nicholls

Source: Nicholls greek book 

Après m’être renseignée sur le fonctionnement et l’organisation des fraternités et des sororités, j’ai voulu savoir POURQUOI? WHY is it so cool and so important? j’ai donc été interroger quelques élèves faisant partie d’une fraternité au sein de mon université mais  aussi  avec des élèves d’autres universités en Louisiane. La plupart du temps les réponses qu’ils me donnaient étaient assez générales et un peu « bateau » car la première règle est de ne rien dévoiler de ce qu’il se passe à l’intérieur, même expliquer comment faire pour rentrer est interdit. Mais comme je ne suis pas du tout obstinée, j’ai quand même forcé et fini par avoir quelques réponses 🙂

  • Comment  rentre t-on dans une Fraternité?: La plupart du temps on vous choisi en fonction de différents critères: le niveau scolaire, centres d’intérêts etc… , mais il est aussi possible de demander à y rentrer. Les règles sont devenues très strictes et tout est mieux « contrôlé » suite aux nombreux débordements des fraternités au sein des universités. Le bizutage est devenu illégal. On ne fait vraiment partie d’une fraternité qu’a partir qu’à la fin de la période d’essai de deux mois. À la fin des ces deux mois,  une semaine d’initiation est organisée. Si on échoue, on quitte la fraternité. Je n’ai pas réussi exactement à savoir ce qu’il y avait à faire durant cette « initiation » MAIS on m’a raconté (oui je ne peux pas citer de nom de fraternité j’ai promis) qu’une fraternité d’une très grande université de Louisiane obligeait ses nouvelles recrues si elles voulaient rentrer définitivement dans la fraternité à dépuceler une vierge d’une sororité. Pour le prouver il faut ensuite peindre la statut de sa fraternité aux couleurs de la sororité de cette même fille! petit indice ceci se passe dans une université où la mascotte est un Tigre. Une seconde règle plutôt tordue: un « oui » veut dire « non » et « non » veut dire « oui », donc il vaut mieux ne pas se tromper quand un garçon te demande quelque chose.
  • Les points positifs/négatifs? Concernant les bons points ceux qui reviennent souvent: Aider la communauté, le fait d’avoir des frères pour la vie, un « grand frère  » qui est là pour vous épauler, emménager et vivre dans la maison de sa fraternités avec ses frères, le sport en compétition. Les tournois interfraternités sont très populaires et pris très au sérieux. Et bien-sûr l’ambiance, les fêtes, les filles reviennent souvent .. lol. Concernant les points négatifs, le temps que l’on doit consacrer aux activités de la fraternité et le fait qu’il faille payer pour y rentrer et l’entrée dans certaines fraternités peut être très chère
  • Quand j’ai demandé si ce n’etait pas juste un pretexte pour faire la fete, boire et ***** : Évidemment ils ont essayé de me convaincre que non mais je ne suis pas dupe. 
  • Quand j’ai demandé s’il y avait de la nourriture gratos à leurs fêtes et si je pouvais venir:  on m’a dit oui HÉHÉ !

Enfin mon avis sur tout ça:

Je ne pense pas vraiment vouloir faire partie d’une sororité car même si l’idée d’avoir des amies et des « soeurs » pour la vie est une chose que je trouve super, je pense que l’engagement aussi bien en terme de temps que personnel est beaucoup trop important. De plus, je n’aime pas vraiment l’idée de devoir faire partie d’un groupe « fermé » et de faire absolument tout ce que l’on me dit de faire pour être acceptée. La plupart des gens des fraternités et des sororités restent entre eux tout au long de leur cursus, ils sortent ensemble, font des soirées ensemble, vivent ensemble .. ça fait quand même beaucoup de « ensemble » et pour ma part j’aime bien être TRANQUILLE et toute SEULE de temps en temps et pouvoir  faire ce que je veux quand je veux 🙂 Cependant, je ne juge absolument pas les gens qui font partie de ce système et je trouve que ce qu’il font pour aider la communauté est génial.

Quelques people ayant fait partie d’une fraternité ou d’une sororité:

Dr. Martin Luther King, Jr.: Alpha Phi Alpha

Alicia Keys:  Alpha Kappa Alpha

Steve Harvey: Omega Psi Phi

Jada Pinkett Smith:  Alpha Kappa Alpha

Steven Spielberg: Theta Chi

George W Bush Jr: Delta Kappa Epsilon

Brad Pitt: Sigma Chi

Bill Clinton:  Alpha Phi Omega

Une réflexion sur “Les Fraternités et les sororités: « Greek system »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s